CARTES & BADGES PVC


www.agriculteurivoirien.org

NOS CONTACTS

info@agriculteurivoirien.org

Cel. : 40 66 29 07


 

Mariage de FABRICE
& VICTOIRE

  Bienvenue invité(e) sur www.agriculteurivoirien.org, aujourd'hui nous sommes le
 
   L'ACTUALITÉ DU MONDE AGRICOLE EN BREF

Campagne CAFE-CACAO 2015-2016:

Le prix bord champ du Cacao ivoirien est fixé à 1000 F CFA.

Celui du Café est fixé à 650 F CFA, le kilogramme.
i

 

   HISTORIQUE DE L'AGRICULTURE IVOIRIENNE

Dès son indépendance, la Côte d’Ivoire opte pour une économie libérale, ouverte à l’aide et aux investissements étrangers. Dès les années 1970, elle connaît une croissance économique exceptionnelle et devient la « locomotive » de l’Afrique de l’Ouest, attirant de nombreux travailleurs originaires des pays voisins. Ce « miracle ivoirien » repose sur la production et l’exportation de cacao et de café et permet l’édification d’un réseau d’infrastructures très développé. Mais sa dépendance à ces produits hautement spéculatifs sur le marché mondial expose très fortement la Côte d’Ivoire aux fluctuations des cours. Si un système de caisse de compensation pour les petits planteurs permet, pendant de nombreuses années, d’amortir les trop grandes amplitudes du prix des produits agricoles, il contraint le pays à s’endetter lourdement. Au milieu des années 1980, la chute des prix du café et du cacao marque la fin du miracle ivoirien.

La hausse des cours et la dévaluation du franc CFA, en 1994, permettent à la Côte d’Ivoire de renouer avec la croissance. Mais le pays demeure vulnérable et, à la fin des années 1990, plonge dans une crise économique et sociale, qui se double de troubles politiques. Les tensions culminent en 2002, avec une tentative de coup d’État menaçant de dégénérer en véritable guerre civile et entraînant une partition entre le nord et le sud du pays. Même si elle stagne et doit faire face à la fuite des capitaux étrangers (en particulier français), l’économie ivoirienne parvient cependant à résister à cette grave crise, avec une croissance de 1,8 p. 100 en 2005. L’agriculture demeure encore de nos jours son pilier traditionnel, employant plus des deux tiers de la population active. La Côte d’Ivoire peine à diversifier son industrie et mise sur le développement des services (notamment dans le domaine des nouvelles technologies).

   PUBLICITÉ / ANNONCES Nombre de Visiteurs :           Document sans nom 25478
   
   NOS PARTENAIRES
  
www.agriculture.gouv.ci
_________________________________________________________________________________________
   
Admin              Copyright © 2012-2015 - agriculteurivoirien.org - Tous droits réservés - Cel.: +225 05 90 24 85 - Email : info@agriculteurivoirien.org